AUVERGNE-RHôNE-ALPES
Siège : 59, rue de Saint Cyr | 69338 Lyon cedex 9 | Tél : 04 72 85 06 66 | E-mail : capeb@capeb-auvergnerhonealpes.fr
Accueil / Actualités / Marchés publics / La CAPEB signe la charte BTP
/ Je suis perdu !
2 octobre 2017

Marchés publics / La CAPEB signe la charte BTP

Lundi 02 octobre 2017, se déroulaient les premières assises du BTP. Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes, recevait à l’Hôtel de Région, tous les acteurs du BTP, pour leur présenter sa politique d’achat public et les inviter à assister à la signature de la Charte BTP entre la région et les organisations professionnelles du Bâtiment et des travaux publics.
signature-lw-dg

Pour l’occasion, les CAPEB d’Auvergne-Rhône-Alpes étaient venus en nombre, accompagnées d’adhérents qui souhaitaient en savoir plus sur les modalités d’accès à la commande publique et sur les nouvelles mesures promises pour faciliter leurs démarches. En effet, aujourd’hui, seule 13% de l’activité des entreprises du Bâtiment de moins de 20 salariés est réalisée auprès du secteur public. Des démarches administratives lourdes et compliquées et des critères de sélection qui découragent trop souvent les petites entreprises  expliquent cette iniquité de chances de réussite selon la taille de l’entreprise.

Dans sa politique d’achat public, Laurent Wauquiez affiche sa volonté de favoriser l’accès des entreprises artisanales du Bâtiment en prenant plusieurs engagements dans sa charte BTP – 17 propositions pour des achats responsables. Les CAPEB d’Auvergne-Rhône-Alpes ont participé activement à sa rédaction afin que les besoins réels des entreprises sur le terrain soient pris en compte.

Patrick Liébus, présent pour l’occasion, n’a pas manqué de rappeler à la tribune les principales mesures présentes dans la charte, favorables à la prise en compte des spécificités des entreprises artisanales du Bâtiment. Favoriser l’allotissement pour l’égalité d’accès à la commande publique. Simplifier les procédures. Respecter les délais de paiement avec un délai d’instruction de 30 jours maximum. Valoriser les actions d’insertion en cours dans l’entreprise. Refuser systématiquement les offres anormalement basses pour une saine concurrence…

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes demande maintenant des bilans d’étape pour évaluer les effets concrets sur l’activité des entreprises artisanales.