AUVERGNE-RHôNE-ALPES
Siège : 59, rue de Saint Cyr | 69338 Lyon cedex 9 | Tél : 04 72 85 06 66 | E-mail : capeb@capeb-auvergnerhonealpes.fr
Accueil / Actualités / La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes organise sa…
/ Je suis perdu !
9 novembre 2017

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes organise sa conférence de presse

Avec les projets de réformes du gouvernement, l’actualité est riche pour la CAPEB qui compte bien faire entendre la voix des artisans du Bâtiment afin que leurs spécificités soient prises en compte et que leur poids économique notamment dans les territoires ruraux ne soit pas sous-estimé. En Auvergne-Rhône-Alpes, la CAPEB a tenu à réaffirmer ses positions devant les enjeux des réformes à venir et notamment celle de la formation professionnelle continue.
christelle-rozier

Dominique Guiseppin (Artisan peintre - Savoie) – Président de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes

« Grâce à la mobilisation de la CAPEB, les dispositions actuelles sur le CITE ont été maintenues jusqu’à la fin de l’année et le Président Liébus auditionné à  l’assemblée nationale »

 

En introduction, le Président de la CAPEB a rappelé le poids économique de l’artisanat du Bâtiment dans la région – 68 000 entreprises de moins de 20 salariés, dont 95% de moins de 10, et 10,5 milliards de chiffres d’affaires- et la légitimité de la CAPEB, 1ère organisation professionnelle d’employeurs en nombre d’entreprises adhérentes, désormais représentative de toutes les entreprises sans limitation de taille.

Il a présenté les chiffres de la dernière enquête de conjoncture auprès des adhérents de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes. Si le niveau d’activité laisse présager une fin d’année 2017 encourageante (stabilité voire progression pour 65% des entreprises), la reprise reste fragile avec une visibilité comprise de 1 à 3 mois, des difficultés de trésorerie qui persistent et seulement 20% des entreprises qui envisagent de recruter (voir notre actualité sur l’enquête de conjoncture du 3ème triimestre). Il s’est exprimé également sur de nombreux sujets d’actualité dont le plan logement.

« Il y-a des éléments positifs dans le Plan logement comme les objectifs ambitieux de 150 00 rénovations annuelles dans le parc privé et le renforcement du programme « habiter mieux », mais la CAPEB ne peut pas accepter la remise en question permanente des mesures incitatives pour dynamiser la rénovation  énergétique et faciliter l’accès des particuliers à la propriété. Les artisans du Bâtiment ont besoin de visibilité et de stabilité pour se projeter, investir et recruter ! »

Pour appuyer ses propos, le Président Guiseppin a rappelé des données significatives (source CERC). « Pour 1 € investi, nous obtenons 3,80 € de travaux dans le cadre du CITE, 2,20€ de travaux pour le programme Habiter mieux, ou encore 14 € dans le cadre du PTZ. »

Gilles Chatras (Artisan peintre – Puy-de-Dôme) – 1er Vice-Président Délégué de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes et Président de la CAPEB Puy-de-Dôme.

« En Auvergne-Rhône-Alpes, nous sommes la première région de France en nombre de formation financées ! »

 

Gilles Chatras s’est exprimé sur la formation professionnelle continue, un sujet qui lui tient à cœur et qu’il connaît bien en tant que Président du FAFCEA (Fond d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale) et ancien administrateur de Constructys (l’OPCA des salariés des entreprises du Bâtiment).

Pour la CAPEB, l’accompagnement des entreprises artisanales est fondamental. Il s’agit d’être en capacité de leur apporter des réponses concrètes dans le cadre d’un service individualisé de proximité qui tienne compte de la diversité des activités d’un chef d’entreprise artisanale, de l’organisation spécifique de ces entreprises et de leurs marchés. La loi du 5 mars 2014 a défini comme public prioritaire, les entreprises artisanales du Bâtiment de – 10 salariés. La CAPEB souhaite que cette priorité ne soit pas remise en cause et qu’elle s’étende même aux entreprises de moins de 20 salariés. »

« Dans les entreprises artisanales, les salariés doivent être polyvalents. Si les entreprises ne forment pas leurs salariés, elles ne sont plus compétitives sur le Marché. Les formations à la santé et à la prévention sont également essentielles. La richesse d’une entreprise artisanale réside avant tout dans ses compétences internes. La prévention et la protection des salariés est donc au cœur des problématiques des artisans. »

Christelle Rozier (Associée salariée d’une entreprise de maçonnerie – Drôme) – Vice-Présidente de la commission emploi-formation de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes qui a participé à la conférence de presse en visio conférence !


« Nous avons été entendus par la Région pour développer l’hébergement et les transports de proximité afin de faciliter la mobilité des jeunes. »

 

Véritable ambassadrice de l’apprentissage, Christelle Rozier également Vice-Présidente du BTP CFA Rhône-Alpes a également porté ses convictions.

Pour la CAPEB une formation ne peut être crédible et efficace que si elle est accompagnée d’un temps de professionnalisation suffisant. Dans l’artisanat, la maîtrise du geste professionnel n’est pas négociable : c’est la valeur professionnelle du jeune et son employabilité qui sont engagées notamment sur les socles de bases entre les niveaux V et IV.

« En Auvergne-Rhône-Alpes aujourd’hui, les entreprises peinent à recruter des apprentis. C’est pourquoi, la CAPEB travaille énormément sur l’image et la valorisation de l’apprentissage, notamment avec ses artisans messagers – 200 interventions dans la région- qui viennent dans les les collèges et les lycées faire découvrir les métiers aux jeunes. L’apprentissage est une vraie filière d’excellence, un véritable ascenseur social pour les jeunes dans l’entreprise où ils peuvent évoluer très rapidement vers un poste de chef d’équipe, voire même la création d’entreprise. Cependant, les contraintes administratives importantes et peu adaptées aux entreprises artisanales restent un frein pour certaines entreprises. C’est pourquoi, la CAPEB travaille avec la Région sur des procédures de simplification ».